Salade d’olives de la Nouvelle Orléans

Je ne vous ai jamais parlé de mon voyage à la Nouvelle Orléans. Pourtant, c’est l’un des plus marquant de ma vie.

Pas que la Nouvelle Orléans soit une ville particulièrement marquante. Plutôt parce que c’était en août 2005, à peine deux semaines avant qu’une certaine Katrina ne dévaste tout.

Évidemment, rien ne laissait présager ce qui était pour arriver. Pendant les deux semaines de mon séjour, j’ai rempli mes oreilles de cette musique qu’on entend partout. Et mon estomac de toutes ces spécialités cajuns et créoles. Bref, j’ai «  laissé les bons temps rouler » comme on dit là-bas.

C’est ce qui m’a rendu le plus triste d’ailleurs : de revenir au pays avec des souvenirs heureux plein la tête, et quelques jours plus tard, voir des images de complète désolation en boucle à la télé. Comme si Katrina avait appliqué un filtre Instragram « Horreur »  à mes souvenirs.

Mais je me console en me disant que j’ai profité de chaque moment pendant que j’y étais, et que j’ai vu  la Nouvelle Orléans dans ce qu’elle avait de meilleur à offrir.

Et parlant de meilleur, j’ai pu goûter à plusieurs incontournables de la place : les beignets du Café du monde, les po-boys, le gumbo et…

La muffaletta du Central Grocery!

Salade d’olive de la Nouvelle Orléans

La muffaletta est un sandwich qui aurait été inventé en 1906 par Salvatore Lupo, un immigrant italien qui tenait une petite épicerie à la Nouvelle Orléans : le Central Grocery. Aujourd’hui, non seulement le Central Grocery existe toujours (il a survécu à Katrina), mais la muffaletta aussi!

C’est un sandwich d’ogre (on mange facilement 4 dessus) : un pain d’environ 25 cm de diamètre, très généreusement garni de plusieurs étages de charcuteries (jambon, salami, mortadelle), de fromage provolone et…

… de la FAMEUSE salade d’olives.

On va se le dire, la salade d’olives est davantage d’un condiment qu’une salade à proprement parler. Ne pensez pas combler vos portions de fruits et légumes avec ça! Ceci dit, elle n’en est pas moins polyvalente. Elle transformera n’importe lequel sandwich ordinaire en gueuleton fantastique. J’en ai mis l’autre jour sur une omelette que je trouvais un peu triste… c’est devenu la meilleure omelette de ma vie.

Quelques mots sur la source de ma recette : non, je n’ai pas inventé ma version de la salade d’olives, mais j’ai trouvé une recette sur ce site. C’est un site de recettes louisianaises, visiblement tenu par un indigène. :) D’ailleurs, ce dernier a même une raison de croire que sa recette de salade d’olives serait la recette originale de Salvatore Lupo lui-même!

Recette originale ou pas, celle-ci donne plus d’un gallon de salade! Mon humble contribution à la recette aura donc été d’adapter les proportions à pour en faire une quantité plus raisonnable.

Ne vous privez pas de faire cette salade d’olives. Vous trouverez tous les ingrédients facilement (dans la section marinades de votre épicerie). Elle se conserve très, très longtemps au frigo, et saura jazzer  tous les plats (et pas seulement les sandwichs) qu’elle accompagnera.

L’aviez-vous compris? Jazz… Nouvelle Orléans…

(pou-doum-tish!) :)

Salade d’olive de la Nouvelle Orléans

Salade d’olives de la Nouvelle-Orléans
 
Temps de préparation
Temps de cuisson
Total
 
Vous pourriez faire la recette entièrement au robot. Personnellement, j’aime quand il y a de plus gros morceaux. Ça fait des surprises! Ainsi, je « pulse » délicatement les olives et les autres marinades quelques coups au robot. Puis j’ajoute les autres ingrédients et je mélange à la cuillère.
Auteur:
Ingrédients
  • 2 tasses d’olives vertes farcies aux piments (j’aime bien celles de la marque Sardo)
  • ¼ tasse d’olives noires dénoyautées
  • ½ tasse de chou-fleur mariné (section marinades à l’épicerie)
  • ⅓ tasse de pepperoncini (piments forts marinés vert pâle) – section marinades à l’épicerie
  • 3 c. à soupe d’oignons marinés sucrés
  • 2 c. à soupe de câpres
  • 1 branche de céleri, tranchée très finement
  • 1 petite carotte, tranchée très finement
  • 1 gousse d’ail, hachée finement
  • 1 c. à soupe de graines de céleri
  • 1 c. à soupe d’origan séché
  • ½ tasse d’huile d’olive
  • ½ tasse d’huile végétale (canola ou autre)
Étapes
  1. Dans le bol du robot culinaire, déposer les olives, le chou-fleur, le pepperoncini et les oignons marinés. Pulser quelque coups jusqu’à ce que les ingrédients soient hachés grossièrement. Transférer dans un bol.
  2. Ajouter tout le reste des ingrédients et mélanger. Réfrigérer environ 24h (minimum une nuit) avant de servir.

 

D’autres recettes qui rendent heureux...

Comments: 5

  1. Marcelle 12 juin 2015 at 9 h 01 min Reply

    Miam… je reçoit la famille bientôt avec un buffet froid et je vais certainement inclure ce sandwich au menu…

  2. Marcelle 15 juin 2015 at 11 h 19 min Reply

    Bonjour… les chou-fleur marinés…. sucrés ou salés??+

    • MelanieR 15 juin 2015 at 13 h 11 min Reply

      Bonjour Marcelle, je ne savais pas qu’il en existait du sucré! Donc, j’utilise toujours la version salée pour ma recette.

  3. Marcelle 15 juin 2015 at 13 h 45 min Reply

    Merci Melanie!

  4. Andréanne 22 juin 2015 at 10 h 24 min Reply

    Ohhh tu me rappelle de beaux souvenirs :) Je suis allée en Nouvelle-Orléans l’hivers passé et j’ai tout simplement vécu un coup de foudre! C’est si chaleureux, ça déborde de culture, la nourriture!! haaaa! J’y retournerais n’importe quand! J’adore ta salade d’olive et tu me rappelle que je m’étais dis que j’allais la reproduire à mon retour (pas encore fait….oups!). Tu viens de me redonner la motivation que me fallait je crois :)

Laisser un commentaire