Petits biscuits italiens

Je voulais faire des biscottis. Vous savez, ceux, un peu secs, qu’on trempe dans le café à la collation ou à la fin d’un repas.

Je n’ai jamais fait de biscottis, mais plutôt ces petits biscuits italiens, dont j’ai trouvé la recette… en cherchant une recette de biscottis!

Petits biscuits italiens

Je cherchais ZE recette de biscottis. Oui, je sais, il y en a des centaines sur le Web, dont 5, uniquement sur le site de Ricardo. Mais vous me connaissez, je cherchais une vraie recette italienne, Si elle provenait d’un site italien, c’était bien. Si elle provenait d’une mamma bien portante avec des bas couleur miel doré, c’était mieux. Et si elle était transmise de générations en générations depuis l’époque des Médicis, alors là, ce serait l’idéal.

Source : http://tripwow.tripadvisor.com/slideshow-photo/italian-mamma-enjoying-the-sun-by-travelpod-member-gemway-rome-italy.html?sid=12266282&fid=tp-18

Ne riez pas : je suis certaine que cette mamma fait de bons biscottis… quand elle est éveillée!

Source : http://tripwow.tripadvisor.com/slideshow-photo/italian-mamma-enjoying-the-sun-by-travelpod-member-gemway-rome-italy.html?sid=12266282&fid=tp-18

Probablement en raison de mes critères trop élevés, je n’ai pas trouvé la recette de mes rêves sur le Web… :)

Je me suis ensuite tournée vers mon fidèle Grande libro della pasticceria napoletana (le Grand livre de la pâtisserie napolitaine)acheté à Naples dans une librairie minuscule, avec un vendeur qui m’a fait la description détaillée de tous les desserts qu’on voyait sur la page couverture du livre. Je n’ai rien compris de ce qu’il m’a dit, à part peut-être qu’il avait l’air à aimer le dessert!

grande libre

 

Mon Grande libro contenait 6 recettes de biscottis, ce qui était encourageant. J’ai traduit scrupuleusement chacune des recettes, pour me rendre compte que les napolitains ne semblent pas avoir la même définition du biscotti que nous (c’est-à-dire un petit biscuit dur, cuit 2 fois). Les recettes du livre étaient davantage des biscuits « ordinaires ». Ordinaires, mais italiens. Tout de même! :)

J’ai été intrigué par l’une des recettes : biscotti di Cerreto Sannita. Qui est ce ou cette Cerreto Sannita?

J’ai googlé Cerreto Sannita… pour réaliser qu’il s’agissait d’un petit village situé à 60 km de Naples, dans les terres.

Un petit village de 4 000 habitants qui a une spécialité culinaire : des biscuits. Ça me fascine.

Si vous avez déjà été en Italie, vous savez que chaque région, chaque ville, et pratiquement chaque village a sa spécialité culinaire. À Gênes, c’est le pesto. À Naples, c’est la pizza. À Florence, c’est le T-bone (sans blague). Et à Cerreto Sannita… c’est le biscuit.

C’est comme si à Saint-Antonin, mon village natal (de 4 000 habitants soit la même chose de Cerreto Sannita!), il y avait une spécialité culinaire particulière qui faisait courir les foules et dont tous les habitants connaissaient la recette. Comme s’il existait une « salade de Saint-Antonin », par exemple, qu’on mange à Saint-Antonin et nulle part ailleurs. Difficile à imaginer. Pourtant, en Italie (et même en France), c’est assez commun.

Bien sûr, il existe des spécialités régionales au Québec, la tourtière du Lac ou les herbes salées du Bas-du-Fleuve notamment. Mais ces spécialités ne sont jamais aussi géographiquement circonscrites qu’en Italie.

J’ai donc voulu savoir ce que goûtait ce fameux biscuit de Cerreto Sannita, ce qui implique que j’ai relégué mes recherches du biscotti parfait à une prochaine fois.

Petit mot sur ma technique de biscuits à l’emporte-pièce. Il y a quelques mois, j’aurais probablement utilisé le plus coquet des emporte-pièces que j’avais dans ma cuisine pour faire ces biscuits. Mais voilà, c’était avant l’arrivée de Pouponne (qui, en passant, est très, très bien portante du haut de ses trois mois).

Depuis l’arrivée de Pouponne, c’est-à-dire, depuis que chaque minute de mes journées sont comptées, les biscuits à l’emporte-pièce se font à l’aide d’une roulette qu’on utilise entre autres pour faire des raviolis. On a qu’à abaisser la pâte et hop! Beaucoup plus rapide, pas de restes de pâte, et j’aime bien le fait d’avoir des biscuits de tailles et de formes différentes. Ça ajoute au côté rustique de la chose.

montage_biscuits_italiens_final

Pour une spécialité régionale, le biscuit de Cerreto Sannita est tout de même assez simple : un petit biscuit peu sucré, aromatisé au rhum et dont l’originalité réside dans le fait qu’il est fait à base d’huile d’olive et non de beurre. Avec une tasse de thé (ou un espresso comme en Italie), c’est néanmoins très agréable. Et l’huile d’olive a un effet déculpabilisant non négligeable.

En passant, je suis toujours à la recherche de la recette du biscotti parfait. Alors si vous êtes italien, et que vous avez une recette qui se transmet de générations en générations depuis l’époque des Médicis, faites moi signe! :)

biscuits italiens

Biscuits de Cerreto Sannita
 
Temps de préparation
Temps de cuisson
Total
 
Auteur:
Portions: environ 3 douzaines de biscuits
Ingrédients
  • ¾ tasse de sucre
  • ½ tasse d’huile d’olive
  • 3 oeufs
  • ½ tasse de lait
  • 2 c. à soupe de rhum brun
  • 2¼ tasses de farine
  • 2½ c. à thé de poudre à pâte
  • ¼ c. à thé de sel
  • le zeste de 1 orange et de 1 citron
Étapes
  1. Préchauffer le four à 350 degrés F.
  2. Dans un petit bol, mélanger les ingrédients secs (farine, poudre à pâte, sel et zestes). Réserver.
  3. Dans un plus grand bol, fouetter les oeufs, le sucre, l’huile d’olive et le rhum. Incorporer graduellement les ingrédients secs en alternant avec le lait. Il se peut que vous n’ayez pas besoin de mettre tout le lait. La pâte doit être assez ferme pour qu’on puisse la rouler à l’aide d’un rouleau à pâte.
  4. Saupoudrer une surface de travail de farine. Abaisser la pâte à environ 5 mm d’épaisseur (1/4 de po).
  5. Découper les biscuits à l’emporte-pièce (ou à l’aide de la roulette magique).
  6. Déposer les biscuits sur une plaque à cuisson recouverte d’un papier parchemin.
  7. Cuire au centre du four environ 10-12 min jusqu’à ce que les biscuits soient légèrement dorés.

 

D’autres recettes qui rendent heureux...

Comments: 8

  1. Diane 12 février 2015 at 15 h 27 min Reply

    Bonjour Mélanie,
    Très heureuse d’avoir des nouvelles de vous et de Poupoune !
    Juste une petite question. La conservation … dans un plat hermétique … au frigo combien de temps… peut-on les congeler? À moins de diviser la recette mais parfois c’est moins bon. Au plaisir

    • MelanieR 12 février 2015 at 21 h 38 min Reply

      Bonjour Diane, je n’ai jamais essayé de les congeler, mais je suis certaine qu’on pourrait le faire sans problème. Je les ai conservé dans un contenant hermétique sur le comptoir (même pas au réfrigérateur) pendant un peu plus d’une semaine.

  2. Marcelle 13 février 2015 at 8 h 32 min Reply

    Melanie,
    Voici un lien qui peut t’aider à trouver ta recette… http://www.italianfoodforever.com/recipes/
    Bonne Chance|

  3. Marielle Lafrance 15 février 2015 at 14 h 40 min Reply

    Mélanie, j’ai retrouvé une recette de biscotti que j’ai reçu d’une amie, Martine, qui adore l’Italie.et tout ce qui vient avec: gourmandises, vin, langue, voyages, etc.

    Biscotti aux abricots et aux noisettes.

    2 t. de farine
    3/4 t. de sucre
    1/4 c. à thé de sel
    1 c. à table de poudre à pâte
    1 oeuf extra gros
    3 c.à soupe de lait
    2 c. à soupe d’huile de canola
    1 1/2 c. à thé de vanille
    4 onces d’abricots séchés coupés en lanières (approximativement 2/3 de tasse)
    3/4 tasse de noisettes

    Préchauffer le four à 375 degrés

    Mettre la farine, le sucre, le sel et la poudre à pâte dans le robot. Mélanger 5 secondes
    Ajouter l’oeuf, le lait, l’huile et la vanille
    Mélanger 10 secondes ou jusqu’à ce que la pâte tienne. Il est possible qu’il soit nécessaire d’ajouter 1 ou 2 c. à soupe de lait, mais le tout reste un peu granuleux

    Transférer dans un bol. Ajouter les noisettes et les abricots. Bien mélanger à la main.

    Chemiser une plaque à biscuit de papier parchemin.

    Mettre la pâte dans un papier film de façon à former une bûche d’environ 12 pouces sur 3 pouces de large et un pouce de haut. Enlever le papier film.

    Déposer la bûche sur le papier parchemin dans le moule
    Cuire 30 minutes à 375 degrés.
    Sortir du four. Laisser reposer 10 minutes. Diminuer la chaleur à 350. Couper la bûche en tranches de 1/2 pouce. Les remettre sur la plaque et les chauffer de nouveau pendant 20 minutes.

    D’une ex-collègue retraitée, Marielle

    • MelanieR 16 février 2015 at 10 h 13 min Reply

      Merci Marielle, je vais l’essayer c’est certain!

  4. André-Anne 22 février 2015 at 22 h 06 min Reply
    • MelanieR 23 février 2015 at 17 h 16 min Reply

      Merci pour la recette! Je viens d’y jeter un oeil. C’est tout de même étonnant, les mesures sont calculées avec en verre à whisky! :)

  5. Bachis 8 juin 2016 at 1 h 41 min Reply

    Bonjour, voici un super blog, français tenu par une franco-italienne, Edda, vous pouvez communiquer avec elle. Son blog s’appelle : un dejeuner de soleil.

Laisser un commentaire