Fudge de Patricia

Il y a quelques semaines, j’ai reçu le courriel le plus drôle de l’histoire de Meilleur avec du beurre :

Bonjour,

En cherchant une recette de sucre à la crème sur Google, je suis tombée sur votre site [NDLR : et sur la recette de sucre à la crème de ma belle-mère]. [...]

Je dois avouer que je suis maintenant une fan finie de votre belle-mère! [...]

Je me cherchais une recette de fudge infaillible comme celui du sucre à la crème et j’espérais secrètement que vous auriez mis au défi le fudge de votre belle-mère.

C’est sûrement la question la plus farfelue mais… Mme Patricia aurait-elle une recette de fudge pour les nulles en fudge comme moi?

Cynthia

Non mais, avouez qu’on a le goût de s’intéresser au fudge avec un courriel comme celui-là!

Fudge

Pour répondre à ta question, Cynthia, « Mme Patricia » a bel et bien une recette de fudge dans ses cahiers. Or, celui-ci vit souvent dans l’ombre de son sucre à la crème. Ainsi, s’il y a du fudge et du sucre à la crème dans une même assiette, on goutte aux deux puis… on reprend du sucre à la crème! Il s’agit d’une recette de compétition comme il s’en fait peu.

J’ai fait lire le courriel de Cynthia à ma belle-mère Patricia, qui a bien rigolé. Elle m’a d’abord dit qu’on pourrait simplement ajouter du cacao à la recette du sucre à la crème (en l’ajoutant dès le début) en gardant les mêmes quantités pour les autres ingrédients, et en suivant les mêmes instructions. Elle m’assure qu’elle l’a déjà fait et que ça fonctionnait bien.

« Combien de cacao? », lui demandais-je, naïvement.

- Difficile à dire. J’en ajoute jusqu’à temps d’avoir la bonne couleur.

- !?!

Que seraient les recettes de grands-mères (et de belles-mères) sans cette légendaire imprécision! :)

J’ai finalement obtenu de sa part une quantité plus précise. En effet, il semble que 1/4 de tasse de cacao permettrait d’arriver à la bonne couleur!

Patricia m’a aussi dit qu’elle avait une autre recette, que sa mère faisait lorsqu’elle était jeune. Je lui ai demandé si elle pouvait m’envoyer la recette.

« Pas besoin, qu’elle me dit, je l’ai parfaitement en tête ».

Re-naïvement, je sors crayon et calepin et lui demande de me la citer.

- Tu prends de la cassonade.

- Combien?

- Je dirais environ 4 tasses. Ouais, 4 tasses, c’est bon.

- Ok. Ensuite?

- Du beurre.

- Combien de beurre?

- 1/2 tasse, ça devrait être correct.

- Ça devrait être correct… es-tu bien certaine que tu connais la recette par coeur?

- Bien sûr!

La quantité des autres ingrédients de la recette étaient dans le même esprit. Et je vous épargne aussi la précision des instructions…

Vous dire que je ne me sentais pas parfaitement en confiance avant de débuter la recette est un euphémisme. Histoire de me mettre en confiance, j’ai d’abord fait plusieurs recherches sur le Web, histoire de comparer des recettes, vérifier les instructions, etc. Puis, je me suis lancée.

Je dois avouer que je m’en suis relativement bien tirée. Bon, comme je le mentionnais en début de billet, aucun fudge ne pourra battre le sucre à la crème de Patricia. Ceci dit, je crois que les amateurs pourront y trouver leur compte.

Et surtout, la recette ci-dessous a l’avantage d’avoir des quantités exactes, et une méthodologie bien expliquée. Comme si j’avais réussi à décrypter « Mme Patricia » pour vous!

Cynthia, j’espère que la recette te plaira. Et aux autres, de très Joyeuses Fêtes! :)

Fudge

Fudge de Patricia
 
Temps de préparation
Temps de cuisson
Total
 
À l’instar du sucre à la crème, la recette utilise un thermomètre à bonbon. Si ma belle-mère n’en utilise jamais, je trouve qu’il s’agit d’un outil essentiel pour obtenir un résultat uniforme d’une fois à l’autre. Mais attention, le thermomètre ne doit jamais toucher le fond de la casserole.
Ingrédients
  • 4 tasses de cassonade
  • ⅓ tasse de cacao
  • ½ tasse de beurre
  • 1¼ tasse de lait évaporé (type Carnation)
  • ½ tasse de noix de Grenoble, hachées grossièrement
Étapes
  1. Dans une casserole, mélanger la cassonade, le cacao, le lait évaporé et le beurre. Porter à ébullition à feu moyen. Lorsque le mélange est fondu, installer le thermomètre à bonbon au centre de la casserole, et cuire jusqu’à 115 degrés C. Brasser de temps à autre pour éviter que le mélange colle au fond.
  2. Retirer la casserole du feu, mais laisser le thermomètre dans le mélange. Plonger la casserole dans un bain d’eau froide et laisser refroidir jusqu’à le thermomètre indique environ 45 degrés C.
  3. Retirer la casserole de l’eau. Brasser le mélange à la cuillère de bois quelques minutes, jusqu’à ce que le mélange devienne plus épais. Ajouter les noix.
  4. Verser dans un moule 8X11 tapissé de papier parchemin. Laisser refroidir quelques heures au réfrigérateur avant de couper.

 

D’autres recettes qui rendent heureux...

Comments: 6

  1. Line Roberge 15 décembre 2014 at 23 h 10 min Reply

    J’ai fait le sucre à crème et il était très mou. C’est quoi mon erreur?

    • MelanieR 16 décembre 2014 at 16 h 18 min Reply

      Bonjour Line,

      Probablement que vous ne l’avez pas fait cuire assez longtemps (il faut vraiment atteindre 115 degrés C). Parfois, même pour être sûre, je le laisse dépasser légèrement le 115.

  2. De bouche à table 16 décembre 2014 at 15 h 35 min Reply

    MIAM! Parfait pour le temps des fêtes!

  3. Julia-Noël 20 décembre 2014 at 17 h 29 min Reply

    Allo Mélanie! Je viens de faire ta recette de fudge et ne suis pas encore sûre du résultat… Me semble que que ça donne pas la même texture que le sucre à la crème que j’ai bien réussis!!! Je sais que le fudge n’est pas comme le sucre à la crème mais me semble que ça ressemblait plus au fudge commercial qu’on achète pour mettre sur les toast

    • Julia-Noël 20 décembre 2014 at 17 h 31 min Reply

      Peut-être l’ai pas assez fait cuire???

    • MelanieR 21 décembre 2014 at 13 h 51 min Reply

      Bonjour Julia,

      Difficile à dire ce qui n’a pas été dans ta recette sans la voir… S’il n’a pas pris (ce qui semble être le cas à lire ton commentaire), c’est peut-être la température de cuisson (115 degrés C) qui n’a pas été atteinte. Ou peut-être le mélange n’a pas été assez brassé à la fin (ce qui fait qu’il n’a pas réussi à cristalliser correctement pour bien prendre). Il n’est peut-être pas trop tard pour poursuivre le processus (soit le remettre cuire, ou soit le brasser davantage, même à utiliser la mixette au besoin). Bonne chance!

Laisser un commentaire