Grand-pères aux bleuets

Ma collègue Mélanie a fait ce que nous devrions tous faire : prendre du temps avec nos grand-mères, de leur vivant, pour recueillir et noter leurs meilleurs recettes, leurs classiques, celles qui sont « dans leur tête », ou sur un bout de papier quelque part dans le fond d’un tiroir. Ça prend du temps et de l’énergie pour réussir à leur soutirer tous ces détails qui leur semblent anodins. Mais au final, le travail en vaut la peine.

J’ai une excuse valable pour ne pas l’avoir fait moi-même : l’une de mes grand-mères est décédée bien longtemps avant ma naissance, et l’autre alors que j’avais 7 ou 8 ans, à une époque où la cuisine était pour moi une simple pièce de la maison, bien plus qu’un loisir ou un mode de vie.

Il y a quelques semaines, Mélanie m’a apporté le livre de recettes de feu sa grand-mère Jeanne d’Arc, une beauceronne qui cuisinait, semble-t-il, admirablement bien.

J’ai feuilleté le livre et photocopié plusieurs recettes, dont celles des grand-pères au sirop d’érable. Mon raisonnement est simple : la Beauce, c’est le pays de l’érable. Donc, la recette de grand-pères provenant d’une grand-mère beauceronne doit être capable de vous tirer une larme!

Alors que je lui disais que je comptais essayer la recette lors du prochain temps des sucres, Mélanie me dit : « Tu sais, ma grand-mère faisait aussi des grand-pères aux bleuets avec la même base de pâte… »

Tiens, la bonne idée. Pas besoin d’attendre au printemps prochain…

Come on down, Jeanne d’Arc!

Grand-pères aux bleuets

Au fond, qu’est-ce qu’un grand-père, si ce n’est une version « casserole » d’un pouding aux bleuets. Plutôt que de verser la pâte sur les fruits et faire cuire le tout au four, on fait d’abord cuire légèrement les fruits pour qu’ils lâchent leur eau, puis, on dépose la pâte par grosses cuillères dans le sirop et on laisse cuire doucement, à couvert.

J’ai presque suivi la recette de Jeanne d’Arc à la lettre. La seule différence, en fait, c’est d’avoir remplacé la graisse végétale de la pâte par du beurre… parce que c’est meilleur. Évidemment. :)

Et pour les fruits, je me suis basée sur les proportions de ma recette de pouding aux bleuets, publiée l’an dernier.

Le résultat n’est peut-être pas très beau, mais il est excellent, et c’est ce qui compte.

Quant à Jeanne d’Arc, vous en entendrez certainement encore parler au cours de prochains billets… On ne laisse pas filer une mine d’or aussi facilement! :)

Grand-pères aux bleuets

Grand-pères canadiens aux bleuets
 
Temps de préparation
Temps de cuisson
Total
 
La recette originale est à base de sirop d’érable. Mais Jeanne d’Arc elle-même en faisait une version aux bleuets!
Auteur:
Portions: 8
Ingrédients
  • ¼ tasse (50 gr) de beurre à température ambiante
  • ½ tasse (120 gr) de sucre
  • 1½ tasse (225 gr) de farine
  • 2 c. à thé de poudre à pâte (levure chimique)
  • ½ c. à thé de sel
  • 1 tasse (25 cl) de lait
  • 1 oeuf
  • 4 tasses de bleuets frais ou congelés (augmenter à 5 tasses si ce sont des bleuets sauvages)
  • ¾ tasse (180 gr) de sucre (pour les bleuets)
  • le jus d’un demi citron
Étapes
  1. Dans une grande casserole, porter à ébullition les bleuets, le sucre et le jus de citron à feu moyen.
  2. Pendant ce temps, dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel. Réserver.
  3. Dans un autre bol, fouetter le beurre, le sucre et l’oeuf. Incorporer graduellement (en 4 fois environ) le mélange de farine, en alternant avec le lait.
  4. Verser la pâte en grosses cuillères à soupe dans les fruits à ébullition. Réduire le feu, couvrir, et laisser cuire la pâte environ 10-15 min.

 

D’autres recettes qui rendent heureux...

Comments: 2

  1. Nathalie 11 août 2014 at 18 h 11 min Reply

    Sauf que moi j’aime pas du tout les bleuets, mais j’aimerais avoir la recette originale à l’érable SVP de Jeanne d’Arc.

  2. Christian Lachance 27 octobre 2014 at 23 h 19 min Reply

    En revenant du lac st-jean cet été, j’ai acheté un gros panier de bleuets sauvages pour faire cette recette. Je trouve que les grand-pères aux bleuets sont meilleurs que le pouding aux bleuet. Le fait que la pâte cuise directement dans les bleuets lui donne plus de gout et elle est aussi beaucoup plus moelleuse.

    Vraiment très bon, merci pour cette recette!

Laisser un commentaire