Carrés aux dattes des Fermières

Bon, initialement, je n’avais pas l’intention de publier une recette de carrés aux dattes au mois de juin… Un carré aux dattes, ça fait plus février… ou novembre. Ce n’est assurément pas une recette d’été.

Mais voilà, les essais culinaires infructueux existent. À preuve, je croyais être sur le point de révolutionner le monde des desserts avec une idée que j’avais eue lors de mon récent voyage au Portugal. Mais le choc de la réalité m’a vite rattrapé : si ça avait l’air bon dans ma tête, ça l’était assurément moins dans ma bouche! Qu’on se le tienne pour dit : la vie de blogueuse culinaire n’est pas toujours ponctuée de succès…

Toujours est-il que je n’avais pas de nouvelles recettes pour vous… et le temps passait. Puis je me suis rappelée cette recette, un classique que ma mère cuisinait régulièrement quand j’étais jeune, que j’avais déjà pris en photo (en novembre dernier, justement!), mais dont je n’avais pas encore publié sous forme de billet. Pour différentes raisons, je trouvais toujours autre chose à publier avant.

carré aux dattes

Il n’y a rien d’original dans un carré aux dattes. Ça entre dans la catégorie Réconfort. Celui-ci est quelque peu différent du fait qu’il ne contient pas de flocons d’avoine. Certains pourraient dire qu’il ne s’agit pas d’un « vrai » carré aux dattes… ils ont peut-être un peu raison.

Authentique ou pas, il s’agit du dessert idéal pour les dents sucrés : une pâte à biscuits en guise de croûte, une garniture aux dattes et une meringue sur le dessus. À déguster avec un grand verre de lait froid et un test de glycémie pas loin! :)

J’ai dû manger ce dessert des centaines de fois quand j’étais jeune. C’était l’un des classiques de ma mère, qui provient du tout aussi classique Qu’est-ce qu’on mange, la bible culinaire du Cercle des Fermières du Québec.

Ma mère disait que la recette était facile et rapide à préparer, avec, tenez-vous bien, une « gestion optimisée des oeufs ». En effet, les jaunes servent à la croûte et les blancs à la meringue. Pas de restes qu’on oublie dans le fond du frigo. Ma mère n’a jamais aimé le gaspillage. :)

J’ai tellement mangé souvent ce carré aux dattes que j’ai fini par me tanner. Puis, quelques années plus tard, l’appel du réconfort revient.

En terminant, petite mention sur l’évolution de la photo culinaire à travers les années. À cet égard, le livre des Fermières est un pur bijou. Dans son genre. Il faut avoir une confiance aveugle dans les recettes pour les essayer, parce que ce n’est pas à regarder les photos qu’on salive…

Carré aux dattes des fermières

Le livre, publié en 1989, est tout à fait représentatif de son époque, et fait sourire avec ses photos avec éclairages au néon et mises en scène douteuses.

Très honnêtement, la photo originale du carré au dattes n’est pas la pire. Mais je suis néanmoins très heureuse de constater que si une recette peut durer dans le temps, certaines techniques peuvent, elles, évoluer au fil des années, et ce, pour le plaisir des yeux!

 

carré aux dattes

 

Carrés aux dattes des Fermières
 
Temps de préparation
Temps de cuisson
Total
 
Tiré du livre Qu’est-ce qu’on mange, du Cercle des Fermières du Québec
Portions: 16 carrés
Ingrédients
  • 1 tasse (175 gr) de dattes, hachées
  • ½ tasse (12 cl) d’eau
  • ½ tasse (110 gr) de cassonade
  • ½ tasse (125 gr) de beurre
  • ½ tasse (120 gr) de sucre
  • 2 oeufs, les jaunes et les blancs séparés
  • 1 c. à thé de vanille
  • 1½ tasse (225 gr) de farine
  • 1 c. à thé de poudre à pâte (levure chimique)
  • ½ c. à thé de sel
  • 1 tasse (220 gr) de cassonade
Étapes
  1. Préchauffer le four à 350 degrés F (180 degrés C). Beurrer un moule carré de 8X8 (20 cm x 20 cm).
  2. Dans une petite casserole, faire bouillir les dattes, l’eau et la cassonade jusqu’à épaississement. Laisser refroidir.
  3. Dans un bol, mélanger ensemble la farine, la poudre à pâte et le sel. Réserver.
  4. Dans un autre bol, mélanger le beurre, le sucre et les jaunes d’oeufs et la vanille. Incorporer les ingrédients secs et mélanger.
  5. Étaler cette pâte dans le moule. Couvrir du mélange aux dattes.
  6. À l’aide d’une mixette, fouetter les blancs d’oeufs en neige. Ajouter la cassonade et fouetter encore environ 3-4 minutes. Répartir la meringue sur les dattes.
  7. Cuire au centre du four entre 30 et 35 minutes, jusqu’à ce que la meringue soit bien dorée et craquante.

 

D’autres recettes qui rendent heureux...

Comments: 8

  1. Nicole Plourde 25 octobre 2014 at 3 h 21 min Reply

    Belle découverte à Curieux Bégin ce soir … Vous êtes maintenant dans mes favoris ..

    Je vis à Pohénégamook … tout près de RdL …

    Au plaisir de vous lire ,

    Nicole Plourde

    • MelanieR 25 octobre 2014 at 15 h 47 min Reply

      Merci de votre commentaire. Au plaisir!

  2. Odette Laberge 26 octobre 2014 at 15 h 03 min Reply

    Bonjour Melanie,
    Tout d’abord, merci pour ton blog et ton facebook, j’adore!

    Petite question concernant les carrés aux dates des Fermières, je suis en train de faire la recette mais l’appareil est très sec, la pâte très granuleuse, est-ce normal, ne manquerait-il pas de liquide (lait ou autre) dans la recette?

    Merci de me répondre et bonne journée! Odette

    • MelanieR 26 octobre 2014 at 16 h 06 min Reply

      Bonjour Odette, effectivement, la pâte est un peu sec, mais c’est normal. Il faut qu’elle ait la texture d’une pâte à biscuits.

  3. Éric 30 octobre 2014 at 10 h 40 min Reply

    je vous ai découvert à curieux Bégin moi aussi et depuis je consulte votre blog très souvent…..il est professionnel et très bien fait FÉLICITATION !

    Éric de l’estrie

    • MelanieR 30 octobre 2014 at 11 h 37 min Reply

      Merci Eric, c’est très gentil!

  4. Louise Dion 3 juin 2015 at 18 h 13 min Reply

    Bonjour Mélanie je t’ai découverte à Curieux Begin et je suis très contente de voir que ton site a de belles recettes que je vais sûrement faire. J’aime beaucoup essayer de nouvelles recettes. Je suis tres contente de t’avoir découverte !

    • MelanieR 4 juin 2015 at 6 h 30 min Reply

      Merci Louise, c’est gentil! :)

Laisser un commentaire