Bucatini all’amatriciana

Quand j’arrive chez-moi après une journée de travail, j’ai la patience d’un enfant de de 3 ans : j’ai faim, et je veux manger TOUT DE SUITE!

Alors exit les envolées culinaires. Je veux manger en 15 minutes top chrono, et je veux surtout que ça goûte bon.

Les italiens sont fascinants. D’un côté, ils peuvent prendre des heures pour faire mijoter une bolognaise sur le feu. De l’autre, ils savent cuisiner un plat de pâtes minute avec trois ingrédients. C’est assurément cette option que je choisis pour un mercredi soir pressé.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On croit souvent, à tort, que parce qu’on fait des pâtes, il faut absolument les accompagner de sauce. Or, les italiens ne sont pas très « sauceux ». Quelques ingrédients sautés à la poêle suffisent pour aromatiser les pâtes, qui deviennent, de facto, beaucoup plus rapides à préparer.

Résultat : un repas qui se prépare exactement dans le temps nécessaire pour faire bouillir l’eau, et cuire les pâtes. On prépare les ingrédients pendant que l’eau bout, on fait sauter à la poêle pendant que les pâtes cuisent. On mélange les deux, on ajoute du parmesan, et on est heureux.

Cette recette provient d’un livre de recettes romaines, que j’ai acheté à Rome (donc très crédible). Fait à noter, il s’agit du premier livre de recettes que je vois qui possède un « scratch n’ sniff » (ou plutôt un « frotte la feuille et sens l’arôme », comme le mentionne l’étiquette)! Je l’avoue, ce petit détail m’a fait flancher à la librairie.

recette_bucatini

La « sauce » Amatriciana est un classique italien. Elle aurait été inventée à Amatrice, petite bourgade en périphérie du Latium (la région romaine), à partir de quelques ingrédients typiques de l’endroit : guanciale (de la joue de porc salée, introuvable à l’extérieur de l’Italie), tomate, et fromage pecorino.

Le remplaçant officiel de la guanciale est la pancetta. Or, les soirs de semaine étant ce qu’ils sont, il m’est souvent arrivé de remplacer la pancetta par du bon vieux bacon canadien (j’en garde toujours au congélateur), et d’utiliser du parmesan au lieu du pecorino. Et vous savez quoi? Je crois que la version bacon/parmesan est meilleure que la version pancetta/pecorino. Tellement qu’elle est devenue ma version officielle.

Quant aux bucatinis (des macaronis longs, que mon père appellerait aussi « gros macaroni »), il s’agit de la pâte traditionnelle qui accompagne la sauce Amatriciana. Mais on peut évidemment les remplacer par des spaghettis ou n’importe quelle autre pâte, courte ou longue.

Voici donc ma recette de bucatini all’Amatriciana canado-italien du mercredi soir.

Bucatini all’amatriciana
 
Temps de préparation
Temps de cuisson
Total
 
Portions: 4 portions
Ingrédients
  • 1 paquet de 500 gr de bucatini (ou autre pâte)
  • 4-5 tranches (125 gr) de bacon, coupées en lanières (j’aime particulièrement celui de marque Du Breton)
  • 1 c. à soupe d’huile d’olive
  • 2 tomates moyennes, coupées en dés (ou environ 1½ tasse de tomates cerises coupées en 2)
  • ¼ tasse (60 ml) de vin blanc (ou d’eau)
  • flocons de piments broyés, au goût
  • 1 tasse (100 gr) de parmesan râpé
Étapes
  1. Mettre à chauffer une marmite d’eau salée pour cuire les pâtes. Faire cuire les pâtes, mais pas entièrement (au temps de cuisson suggéré sur le paquet, enlever 2 minutes). Prélever environ ½ tasse d’eau de cuisson des pâtes (pour faire la sauce). Égoutter.
  2. En même temps, chauffer une grande poêle (suffisamment grande pour contenir éventuellement les pâtes). Ajouter l’huile d’olive, les flocons de piment et le bacon. Cuire le bacon à feu moyen jusqu’à ce qu’il soit bien cuit, mais pas croustillant.
  3. Déglacer la poêle avec le vin blanc (ou de l’eau si vous n’avez pas de vin). Laisser réduire de moitié. Ajouter les tomates. Baisser le feu, couvrir et laisser cuire environ 5 minutes, jusqu’à ce que les tomates aient lâché leur eau.
  4. Ajouter les pâtes, le parmesan, et environ 2-3 c. à soupe d’eau de cuisson. Remuer pour bien amalgamer tous les ingrédients et laisser cuire environ une minute. Ajouter de l’eau de cuisson au besoin. Rectifier l’assaisonnement, et servir.

 

D’autres recettes qui rendent heureux...

Tagged: , , , , , , , ,

Comments: 6

  1. Lise Samson 21 août 2013 at 12 h 42 min Reply

    C’est sûr que je vais essayer cette recette, avec bacon. Ça tombe vraiment dans mes goûts!

  2. Sylvie Rouleau 21 août 2013 at 13 h 45 min Reply

    J’adoooore les recettes rapides pour les mercredis soirs :) Merci, je vais l’essayer c’est certain!

  3. MHHarnois 21 août 2013 at 19 h 24 min Reply

    Quoi? Du vin un mercredi? J’ai tellement d’influence sur toi… ;)

    • MélanieR 21 août 2013 at 19 h 30 min Reply

      Le vin rouge, c’est bon pour le coeur!

  4. Mireille 22 août 2013 at 9 h 17 min Reply

    J’aime beaucoup ton article !

    • MélanieR 22 août 2013 at 9 h 39 min Reply

      Merci Mireille, c’est gentil!

Laisser un commentaire