Pouding aux bleuets

Appelez ça de l’expertise, de l’instinct ou de la clairvoyance, mais je suis capable de vous dire, à l’oeil, si un pouding sera bon avant même d’y goûter.

Si, en feuilletant une revue, ou en cherchant sur le Web, j’étais tombée sur cette photo, je saurais immédiatement qu’il s’agit d’une recette gagnante.

pouding_bleuets

Ma théorie est très simple : la qualité d’un pouding est proportionnelle à la quantité de sauce qu’elle contient. Alors un pouding où on voit la sauce déborder sur la pâte (quand ce n’est pas dans le fond du four), c’est toujours gagnant. Cela vaut pour tout : pouding chômeur, pouding aux pommes, pouding aux bleuets, etc.

J’ai horreur d’un pouding sec qui manque de sauce (ou de fruits, le cas échéant). On l’aurait appelé « gâteau » et déjà, j’en serais moins déçu. C’est important de gérer les attentes de ses convives… À mon avis, un pouding se doit d’être juteux. Point final.

À l’inverse, je n’aime pas non plus les poudings trop liquides. J’aime les sauces qui ont une certaine texture. Le danger avec les desserts aux fruits, c’est que ces derniers relâchent trop d’eau et la sauce n’épaissit pas suffisamment.

Mon pouding aux bleuets est parfait à cet égard : beaucoup de sauce, avec une bonne consistance.

Je partage avec vous mon petit secret qui me vient de ma tante Simone (bon, elle a dit son truc à ma mère qui me l’a dit, mais peu importe) : il s’agit du tapioca.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On en trouve dans toutes les épiceries dans la section farine, sucre et compagnie. Le tapioca permet d’épaissir un mélange de fruits, mais sans lui donner un goût différent (comme le ferait la farine) ou une texture gélatineuse (comme le ferait la fécule de maïs). Avec le tapioca, le résultat est juste… parfait.

Le truc du tapioca fonctionne évidemment pour tous les autres poudings à base de fruits, mais également pour les tartes. Merci tante Simone!

pouding aux bleuets
 
Temps de préparation
Temps de cuisson
Total
 
Attention, il s’agit ici d’une recette de compétition. J’ai fait plusieurs essais (dont un avec du sirop d’érable), mais je suis revenue à la version standard. Je trouve que le sirop d’érable masque trop le goût délicat du bleuet. Et l’idée est, justement, de le « mettre en valeur » (comme on le dirait dans l’émission Les Chefs). En matière de ratio temps de préparation/résultat, vous trouverez difficilement mieux : le pouding prend à peine 10 minutes à préparer, salit peu de vaisselle, et surtout, goûte vraiment bon.
Portions: 8
Ingrédients
  • ¼ tasse (60 gr) de beurre, à température ambiante
  • ¾ tasse (150 gr) sucre
  • 1 c à thé (5 ml) de vanille
  • le zeste d’un demi citron
  • 1 tasse (250 ml) de lait
  • 1½ tasse (200 fr) de farine
  • 2 c. à thé (10 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
  • ½ c. à thé (2 ml) de sel
  • 3 tasses (500 gr) de bleuets frais (Augmenter la quantité à 4 tasses s’il s’agit de bleuets sauvages. Hors saison, vous pouvez aussi utiliser des bleuets congelés)
  • ½ tasse (100 gr) de sucre (pour les bleuets)
  • 3 c. à soupe (45 ml) de jus de citron
  • 1 c. à soupe (15 ml) de tapioca
Étapes
  1. Préchauffer le four à 350 degrés F (180 degrés C).
  2. Dans un moule d’une contenance de 2L (8X8), verser les bleuets, le sucre, le jus de citron et le tapioca. Mélanger et réserver.
  3. Dans un bol, mélanger les ingrédients secs. Réserver.
  4. Dans un autre bol, défaire le beurre et le sucre à la cuillère. Ajouter la vanille et le zeste de citron. Incorporer, graduellement et en alternant, le lait et le mélange de farine. Verser la pâte sur les bleuets en grosses cuillères et égaliser.
  5. Cuire au centre du four environ 40 minutes.

 

D’autres recettes qui rendent heureux...

Tagged: , , , ,

Comments: 19

  1. MadoH 18 août 2013 at 17 h 21 min Reply

    D’abord, je raffole des bleuets, ensuite je me cherchais un dessert pour un souper avec des amis ce mardi (la retraite permet d’inviter les amis retraités tous les soirs de la semaine)… Voilà que tu proposes un pouding aux bleuets ! Je l’essaie sans faute et te fais mes commentaires mercredi ! Je suis déjà certaine que je vais adorer !

  2. L'Etre-Aimé 19 août 2013 at 6 h 47 min Reply

    Mhhh quelle belle recette. je vais l’essayer très prochainement pour un pouding à la rhubarbe, j’ai un gros plan qui fait rien dans le fond du jardin actuellement !! ;)

  3. MadoH 21 août 2013 at 12 h 27 min Reply

    Chose promise chose due, j’ai cuisiné hier le pouding aux bleuets. Délicieux! J’ai utilisé des bleuets sauvages, donc plus petits. À cause peut-être de cette caractéristique, j’ai trouvé qu’il en manquait. Une prochaine fois, j’ajouterai une tasse de bleuets aux trois suggérées dans la recette originale.

    • MélanieR 22 août 2013 at 7 h 15 min Reply

      C’est vrai que j’ai fait ma recette avec des bleuets de culture, plus gros. Pour des bleuets sauvages, effectivement, il faut en mettre plus. Je crois que la règle du pouce est de remplir le moule à moitié avec des bleuets. Merci pour ton commentaire, je vais ajuster ma recette en conséquence.

  4. SDufour 24 août 2013 at 19 h 29 min Reply

    Cette recette remporte le titre de meilleur pouding aux bleuets chez les Dufour!!! Rachel (la mama) insiste pour dire que le petit citron fait toute la différence. Définitivement, c’est une recette racing!!

  5. Côté-nord 16 juillet 2014 at 11 h 06 min Reply

    Il manque un œuf!

    • MelanieR 16 juillet 2014 at 20 h 31 min Reply

      Je vous assure que la recette est correcte, et qu’il n’y a pas d’oeuf à l’intérieur de la pâte.

  6. Caro B. 13 août 2014 at 21 h 14 min Reply

    Le pouding est au four présentement…commentaires à venir..

    • MelanieR 14 août 2014 at 9 h 44 min Reply

      Et…. ? :)

  7. Ariane 18 août 2014 at 20 h 21 min Reply

    Enfin la bonne dose pour mettre en valeur les bleuets de l’Abitibi,

  8. pierrette 4 septembre 2014 at 11 h 32 min Reply

    Je va l essayer cette après-midi

  9. Ginette 10 septembre 2014 at 13 h 10 min Reply

    C’est vraiment excellent. À garder sous la main cette recette

  10. Lucille Binette 16 septembre 2014 at 14 h 46 min Reply

    Bonjour Mélanie, si j’utilise des bleuets congelés , peut-on les employer directement du congélateur au four avec le même mélange, (citron, sucre et tapioca) ou il faut les faire décongeler avant. Merci et à bientôt

    • MelanieR 16 septembre 2014 at 20 h 28 min Reply

      Bonjour Lucille, vous pouvez utiliser des bleuets congelés sans problème. Je l’ai fait plusieurs fois. La seule différence, c’est que le temps de cuisson est un peu plus long, le temps que les bleuets décongèlent. Il s’agit de vérifier la cuisson du pouding pour voir si la pâte est bien cuite.

  11. Francine 27 septembre 2015 at 16 h 06 min Reply

    Bon, c’est dans le four et il attend impatiemment que nous le mangions… J’avais des beaux bleuets sauvage mais vraiment ¨big¨bref je t’en redonne des nouvelles.. À suivre…

  12. Guylaine B. 20 août 2016 at 0 h 55 min Reply

    Ohhh ce fut un succès ! La meilleure pouding aux bleuets !!! Recette qui restera dans la famille bien certainement! Merci!!

  13. Samuel 2 décembre 2016 at 21 h 43 min Reply

    J’essaye de retrouver la variante de la recette qui dit de preparer de l’eau bouillante avec le jus de citron a la toute fin et le verser sur la pate avant de le mettre au four..

    ce qui a pour effet que la pate absorbe le jus comme une éponge. ensuite de le mettre au four.

  14. MyriamT 15 avril 2017 at 20 h 12 min Reply

    Ça fait deux fois que le centre du gâteau ne cuit pas… Je dois laisser environ 50 minutes…une idée là-dessus?

    • MelanieR 16 avril 2017 at 17 h 25 min Reply

      Bonjour Myriam,

      Plusieurs hypothèses, la plus probable étant que si vous utilisez des bleuets congelés, la cuisson prend souvent plus de temps. Aussi, j’utilise un four à convection. Ça peut prendre un peu plus de temps pour un four conventionnel. L’important à mon avis est de tester la cuisson avec un cure-dent pour s’assurer que le centre sot cuit.

Laisser un commentaire