Insalata caprese

J’ai un côté quétaine qui fait que lorsque je visite un endroit qui a donné son nom à un plat, je dois absolument y goûter.

J’ai donc mangé une danoise au Danemark, de la sauce bolognaise à Bologne, de la fondue suisse en Suisse, de la tourtière du Lac au Lac-St-Jean… pour ne nommer que ceux-là.

J’allais à Capri. Il était donc évident que je ne quitterais pas l’île avant d’avoir goûter a l’insalata caprese. Je l’ai d’ailleurs mangé dans un restaurant offrant une vue magnifique… tellement que c’en était trop pour mon iPhone, qui n’a malheureusement pas réussi à capter toute la beauté des lieux. Veuillez lui pardonner.

Insalata caprese

De retour au pays, j’ai voulu essayer de reproduire ce que j’avais goûté sur l’île mythique. D’autant que la chaleur des dernières semaines se prêtait particulièrement bien à ce type de repas léger.

Insalata caprese...canadienne!

Insalata caprese…canadienne!

Vaut-il la peine de rédiger un billet sur une salade constituée de trois ingrédients (tomate, basilic, mozzarella)? La réponse est oui. Parce que justement, si une recette ne contient que trois ingrédients et qu’elle est si formidable, c’est qu’il se passe forcément quelque chose qui transcende les ingrédients eux-mêmes.

Dans un monde idéal, j’aurais dû terminer mon repas avec un dessert également originaire de Capri : la torta caprese. Malheureusement, je n’avais plus faim J’y ai goûté, mais un autre jour, dans village avoisinant. Pas à Capri. Ce qui veut donc dire une chose : je n’aurai pas le choix d’y retourner. Contrairement à ce que dit la chanson : Capri, ce n’est pas fini!

caprifinal2

Insalata caprese
 
Temps de préparation
Temps de cuisson
Total
 
Je ne vous donne pas de recette à proprement parler, mais je partage avec vous quelques éléments que j’ai remarqué à propos de la salade que j’ai mangée à Capri (que je considère à partir de maintenant comme la mesure étalon de l’insalata caprese).
Étapes
  1. Le secret d’une insalata caprese réside dans la qualité des ingrédients. Prodotti, prodotti, prodotti (produits, produits, produits), c’est l’un des mottos des italiens, et si l’insalata caprese avait une devise, ce serait celle-là. C’est donc le moment de sortir votre huile fine, votre mozzarella des grands événements, et votre fleur de sel cueillie à la main.
  2. Au-delà de la qualité, la température des ingrédients y fait pour beaucoup. Lorsque j’ai mangé ma salade caprese, tous les ingrédients étaient à la température de la pièce. Cela ajoute évidemment un maximum de saveurs.
  3. Ne soyez pas radin (ou soyez-le un autre jour) : coupez vos tomates et votre mozzarella en tranches généreuses, au moins un 1cm d’épaisseur.
  4. La disposition de votre salade est au gré de votre inspiration. Certains la font en étages, d’autres en cercle. Ma salade avait de la roquette en bonus… La limite est votre imagination.
  5. Ne négligez pas le sel! La mozzarella a un goût plutôt délicat. Réveillez-là avec une bonne pincée de fleur de sel. D’ailleurs, privilégiez la fleur de sel au sel ordinaire. C’est agréable de croquer dans des petits morceaux de sel. Et votre salade vous le rendra bien.
  6. Saupoudez-y un peu d’origan séché. C’est le petit secret de l’indigène de la place (qui n’est plus un secret à partir de maintenant!)
  7. Verser un filet d’huile d’olive, votre meilleure.
  8. De grâce, préservez-vous d’ajouter du vinaigre, aussi fin soit-il. Cela briserait le précaire équilibre que vous tentiez de créer.

D’autres recettes qui rendent heureux...

Tagged: , , , , , , ,

Comments: 3

  1. MadoH 31 juillet 2013 at 8 h 45 min Reply

    Je suis certaine que la beauté du paysage constitue en soi un des ingrédients qui rehausse le plat… Fabuleux décor et superbe assiette de salade !

  2. Spécialiste de l'éphémère 1 août 2013 at 9 h 01 min Reply

    Ah…. une pizz’ napolitaine à Naples… un grand moment pour moi!

    • MélanieR 1 août 2013 at 9 h 29 min Reply

      Pour moi aussi, la pizza napolitaine à Naples a été un grand moment! :)

Laisser un commentaire