Côtes levées de compétition

Champions de l’indice de masse corporelle et des concours du plus grand mangeur de hot-dogs, les États Unis n’ont pas très bonne presse en matière de gastronomie. Sauf peut-être dans un domaine où on doit leur donner le haut du pavé : le barbecue.

cotes_levées

On a beau détester leur arrogance et leurs portions géantes, mais il faut admettre que les Américains, qui n’hésitent pas à s’auto-proclamer dieux de la grillade, réussissent à maitriser le feu d’une manière fort admirable.

Comme plusieurs, j’ai un barbecue au gaz depuis plusieurs années. Mais je savais que les purs et durs du barbecue ne jurent que par le charbon de bois, qui donne une saveur incomparable à la nourriture. C’est donc – et uniquement! – par rigueur gastronomique que j’ai choisi de me convertir à la secte des pro-charbon. Toujours s’inspirer des meilleurs, telle est ma devise.

Qui aurait cru que le barbecue de mes rêves prendrait la forme d’un oeuf vert? C’est pourtant le cas. Il ne m’a pas fallu beaucoup de temps pour réaliser que toutes mes recherches sur «  Best charcoal grill » dans Google convergeaient vers un objet non identifié de forme ovoïde. Voilà qui avait piqué ma curiosité.

big_green_egg

S’inspirant d’une technique de cuisson, le kamado, mise au point au Japon il y a 3000 ans (soit à peine quelques années après la découverte du feu :)), le Big Green Egg (c’est son nom,  on ne peut plus explicite) est entièrement fait en céramique, et réussit donc très bien à conserver sa chaleur. Il peut aller à des températures très élevées (environs 750 degrés F) et saisir des steaks à la perfection. Mais aussi, et surtout, il peut aller à des températures très basses (genre 200 degrés) ce qui permet également de l’utiliser comme fumoir.

Et comme si ce n’était pas assez, il existe dans plusieurs pays (mais surtout aux États-Unis) des regroupements de propriétaires heureux et satisfaits de leur Big Green Egg. Se faisant appeler des Eggheads (têtes d’oeuf!), ces derniers échangent des recettes et des trucs sur des forums, et vont même jusqu’à se réunir quelques fois par année dans des festivals qu’ils organisent.

Maintenant, la question que vous vous posez : suis-je aussi satisfaite de mon Big Green Egg que mes confrères têtes d’oeuf?

Je dois dire que j’ai d’abord dû passer par une période d’adaptation. N’ayant pas de gênes américains, le contrôle du feu n’était pas inné pour moi, surtout que je n’avais jamais cuit au charbon de bois auparavant. Et il faut dire aussi qu’il est plus long de démarrer un feu de charbon de bois que de tourner la valve d’un réservoir de gaz propane. Mais les résultats sont rien de moins que fantastiques. Depuis le mois et demi où l’oeuf est arrivé chez moi, je collectionne les succès : meilleurs steaks, meilleure pizza, meilleur saumon cuit sur planche de cèdre, meilleur poisson noirci (une spécialité de la Nouvelle-Orléans) et surtout… meilleures côtes levées.

N’y a-t-il pas une recette plus typiquement américaine que les côtes levées? Celles-ci ont été fumées à l’hickory à 225 degrés F pendant près de 4 h.

Je dois avouer que la recette que je vous propose constitue la deuxième itération. La première fois, j’avais essayé intégralement la recette du dieu du barbecue Steven Raichlen. Elles étaient bonnes, mais pas parfaites à mon goût. Mais cette fois-ci, je suis tombée dans le mille. J’étais même prête à mettre ma main sur le coeur et à entonner l’hymne américain après y avoir goûté. Par chance, je ne le connaissais pas par coeur.

Voici donc la recette de ces côtes levées dignes de n’importe quelle compétition. En passant, la sauce barbecue que j’utilise pour badigeonner les côtes levées n’est nulle autre que ma sauce du diable lorsque je mange de la fondue chinoise. Je reçois systématiquement une salve d’applaudissements de la part de mes convives chaque fois que je la sers. Sachez-le.

Vous n’avez pas la chance d’avoir un Big Green Egg dans votre cour? De grâce, ne vous empêchez pas de faire la recette! Faites bouillir vos côtes une heure avant de les griller sur le barbecue, ou mieux, faites les cuire doucement à chaleur indirecte.

J’en suis maintenant convaincue : si Dieu est vraiment américain, comme le chantait prophétiquement Jean-Pierre Ferland en 1970, on doit certainement servir d’excellentes grillades au paradis!

Côtes levées de compétition
 
Temps de préparation
Temps de cuisson
Total
 
Ingrédients
  • Côtes levées
  • 2 c. à soupe de cassonade
  • 1 c. à soupe de poudre de chili
  • 2 c. à thé de sel
  • 1 c. à thé de moutarde en poudre
  • 1 .c à thé de paprika
  • 1 c. à thé de piment d’espelette (ou au goût)
  • ½ c. à thé d’origan
  • une pincée de clou de girofle
Étapes
  1. Préparer la marinade sèche : mélanger ensemble tous les ingrédients (à l’exception des côtes levées).
  2. Retirer la membrane sous les côtes levées.
  3. Frotter les côtes levées avec la marinade sèche et laisser reposer au réfrigérateur quelques heures ou toute la nuit.
  4. Cuire à basse température (entre 250-300 degrés F) sur le barbecue (l’idéal est de procéder par cuisson indirecte) pendant environ 2 h. À toutes les 30 minutes, retourner et vaporiser de jus de pomme.
  5. Préparer la sauce barbecue (voir recette plus bas).
  6. Quelques minutes avant la fin de la cuisson des côtes levées, les badigeonner de sauce barbecue. Laisser caraméliser.

 

Sauce barbecue (et également sauce du diable pour la fondue chinoise… bon à savoir!)

  • Préparation:
  • Cuisson:
  • Total:
  • Rendement: 500 ml
  • Difficulté: facile

Ingredients:

  • 1/2 t de ketchup
  • 1/4 t eau
  • 1 petit oignon haché
  • 1 gousse d’ail
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 3 c. à soupe de vinaigre de vin rouge
  • 2 c. à soupe de cassonade
  • 2 c. à thé de sauce worcestershire
  • 2 c. à thé de moutarde en poudre
  • 1 c. à thé de paprika
  • 1/2 c. à thé d’origan séché
  • 1/2 c. à thé de poudre de chili
  • 1/4 c. à thé de sel
  • 1/8 c. à thé de clou de girofle
  • 1 feuille de laurier

Étapes:

  1. Dans une petite casserole, faire revenir l’oignon et l’ail dans l’huile d’olive.
  2. Ajouter le reste des ingrédients et cuire à feu doux environ 15 minutes.
  3. Cette sauce se conserve plusieurs jours sans problème dans le réfrigérateur.

D’autres recettes qui rendent heureux...

Tagged: , , , , ,

Comments: 9

  1. Darkise 7 juillet 2012 at 19 h 24 min Reply

    Les vacances semblent t’inspirer, bloguement parlant. Pour notre plus grand plaisir. Bonnes Grillades Estivales!

  2. Être-Aimé 9 juillet 2012 at 16 h 14 min Reply

    Quel beau meuble sur lequel il est posé !! :)

    • MélanieR 10 juillet 2012 at 7 h 08 min Reply

      Tu aurais pu au moins qualifier la nourriture cuite sur le BBQ, et pas seulement le meuble! ;)

  3. Être-Aimé 10 juillet 2012 at 7 h 14 min Reply

    Quoi la nourriture ? Tu parles de ces sublimes côtes levées ? La photo parle d’elle même non ? …. Excellentes !

  4. Harnois à la carte 31 juillet 2012 at 12 h 05 min Reply

    OMG. Je-veux-goûter-à-ces-côtes-levées-ou-en-fait-à-tout-ce-qui-peut-être-cuisiné-sur-cet-oeuf. Vivement la création de besoin. :)

  5. Karo 9 décembre 2014 at 20 h 48 min Reply

    Comment on fait pour imprimer tes recettes? Je ne trouve aucun endroit ou ça indique qu’on peut imprimer? Merci.

    • MelanieR 10 décembre 2014 at 15 h 52 min Reply

      Il y un problème technique sur mon blogue, qui fait que le module pour imprimer les recettes ne fonctionne plus. En attendant que je trouve comment corriger le problème, je vous suggère de faire un copier-coller dans un éditeur de texte (word), et d’imprimer la page. Vous verrez que la mise en page n’est pas si mauvaise.

  6. Rod 27 juin 2016 at 9 h 09 min Reply

    J’ai essayé ce week end … très bonne recette ! C’était très bon !

    Seul problème: mes beaux-parents vont revenir manger plus souvent chez nous ;)

  7. Colette 13 avril 2017 at 19 h 13 min Reply

    J’ai imprimé la recette en l’enregistrant sous… Je l’ai mis dans document
    ensuite j’ai ouvert document et cliquer sur le fichier et j’ai pu l’imprimer

Laisser un commentaire