Pouding chômeur au bacon

Avertissement : ce billet peut entraîner une hausse de votre taux de cholestérol. Nous préférons vous en avertir.

pouding chômeur au bacon

Pourquoi le bacon a-t-il sur certaines personnes une dépendance aussi forte que certaines drogues dures? Croyez-le ou non, la réponse à cette question pourrait bien être d’ordre moléculaire. Dans un article du Telegraph, une scientifique britannique a d’ailleurs expliqué que c’est la réaction chimique entre les protéines et les sucres contenus dans le bacon qui crée cette saveur particulière.  Cette réaction, aussi connu sous le nom de réaction de Maillard, n’est pas unique au bacon. Un steak sur le barbecue, des noix grillées ou même une simple rôtie sont des résultantes de la réaction de Maillard.

Mais le réel secret du bacon réside… dans le gras! Les matières grasses sont des transporteurs de saveurs. La réaction de Maillard produites par le bacon est donc décuplée par le gras qu’il contient.

Conséquence de la bacon mania, on retrouve désormais de nombreux produits dérivés, tous aussi dégoûtants les uns que les autres. Des exemples : de la baconnaise, une mayonnaise aromatisée au bacon, le bacon martini, un drink fait partir de vodka infusée au bacon, et plus dernièrement, un parfum à odeur de bacon!

Aussi, le bacon n’est plus seulement l’apanage du déjeuner ou du club sandwich, on l’intègre maintenant dans des desserts. On l’utilise en effet pour ajouter une touche salée à des mets sucrés, au même titre qu’on utilise du beurre d’arachide avec du chocolat ou de la fleur de sel dans du caramel. Mon gourou Heston Blumenthal a aussi créé en 2006 une crème glacée aux oeufs et au bacon. J’ai vu la recette et je me promets bien de l’essayer un jour.

D’ici là, inspirée à la fois par le temps des sucres et par les mariages aromatiques de François Chartier de Papilles et molécules, j’ai eu le goût, moi aussi, de sauter à pieds joints dans la bacon mania. J’ai donc créé un pouding chômeur aux pommes et au bacon!

Pour le pouding, je me suis basée sur la recette de Caroline Dumas, propriétaire du restaurant SoupeSoup à Montréal. Publiée sur le site de À la di Stasio, les commentaires que j’ai lus à propos de cette recette sont dithyrambiques. À la recette originale, j’ai ajouté des pommes caramélisées au sirop d’érable et bien sûr… du bacon.

Y’a pas de mots pour décrire ce dessert qui est probablement l’un des meilleurs que j’ai mangé dans ma vie! Rien de moins. La saveur du bacon est subtile, mais s’amalgame de façon parfaite avec le sirop d’érable et les pommes. Encore une victoire de Papilles et molécules. Je crois même que si devais participer à l’émission Un souper presque parfait, c’est ce dessert que je servirais. C’est vous dire.

Poétiquement, j’ai choisi de baptiser ce dessert le « pouding chômeur du bûcheron ». Certains croiront que c’est en raison du bacon qu’il contient. Ils ont tort. Le nom fait simplement référence au nombre d’heures qu’il faut travailler dans le bois pour brûler les calories contenues dans une portion.

Sur ce, bon cholestérol!

 

Pouding chômeur au bacon
 
Temps de préparation
Temps de cuisson
Total
 
Portions: 12
Ingrédients
  • Une conserve de sirop d’érable
  • 2 tasses de crème 35 %
  • 3 pommes, pelées et tranchées finement (j’ai utilisé la variété Pink lady)
  • 4 tranches de bacon, tranchées finement
  • ½ tasse de beurre à la température ambiante
  • 1 tasse de sucre
  • 2 oeufs
  • 2 tasses de farine
  • 2 c. à thé de poudre à pâte
  • ½ tasse de lait
Étapes
  1. Préchauffer le four à 200 °C (400 °F). Dans une poêle, cuire le bacon. Égoutter et retirer le gras de la poêle. Ajouter une noix de beurre et 2 c. à soupe de sirop d’érable et faire revenir les pommes et le bacon quelques minutes. Retirer du feu et réserver.
  2. Dans une casserole à fond épais, porter à ébullition le sirop d’érable et la crème en surveillant pour éviter tout débordement. Laisser bouillir de 3 à 4 minutes puis retirer du feu.
  3. À l’aide d’une mixette, battre le beurre et le sucre. Ajouter les oeufs et battre environ 2 minutes. Mélanger la farine et la poudre à pâte. Incorporer les ingrédients secs à la préparation aux oeufs en alternant avec le lait.
  4. Verser le mélange de pommes et de bacon dans le fond d’un moule rectangle de 32 X 23 cm ( 13 X 9 po). Ajouter ensuite la pâte à gâteau et couvrir de la préparation de sirop d’érable. Cuire au four pendant 30 minutes.

 

D’autres recettes qui rendent heureux...

Tagged: , , , , , ,

Comments: 7

  1. Etre-Aimé 13 avril 2011 at 12 h 29 min Reply

    Personnellement, j’ai pas trouvé que le parfum de bacon était assez présent au final. J’aurais plutôt infusé le bacon dans la sauce pour accentuer le goût. Mais somme toute, ce dessert était très bon … et très sucré !!

  2. MHHarnois 21 avril 2011 at 12 h 07 min Reply

    J’ai eu la chance de goûter à ce plat sans même avoir à le faire (joie!). Excellent. Je dois avoir la dent très sucrée car je n’ai pas trouvé que ce l’était trop. Même chose pour le bacon; j’ai trouvé que le goût était assez subtil. C’est davantage l’idée d’ajouter des pommes au traditionnel pouding chômeur qui m’a séduite!

  3. Jérémie 4 avril 2013 at 10 h 38 min Reply

    OU EST LA RECETTE JE DOIS ABSOLUMENT GOÛTER

    • MélanieR 5 avril 2013 at 20 h 21 min Reply

      le lien vers la recette est dans l’article.

    • Lolmdr 22 février 2017 at 15 h 59 min Reply

      Le commentaire de Jérémiades est putains de fucking fucking tup de l’unité lunitilassions du cerveau

  4. Héloïse 8 décembre 2013 at 12 h 02 min Reply

    Je cherchais une recette de pouding chômeur au bacon et ton billet est sorti en premier! Je pense que je n’aurai pas à chercher beaucoup plus loin, ça a l’air décadent! :)

    • MelanieR 8 décembre 2013 at 20 h 52 min Reply

      Cela date de l’époque moléculaire de ma vie de blogueuse. Tu devrais aimer, c’est vraiment bon!

Laisser un commentaire