Bûche de Noël de Janette

Autant vous avouer tout de suite : je suis folle dingue de la meringue. Alors vous comprendrez qu’en préparant mon menu de Noël, j’ai eu une attirance particulière pour la recette de bûche de Noël provenant du livre de recettes de Janette Bertrand, laquelle est glacée d’une meringue qu’on grille au four avant de servir.

meringue italienne

Fait à noter : la présentation kitch est voulue, cependant l'assiette d'aluminium, elle était purement utilitaire et servait à faciliter le transport.

Fait à noter : la présentation kitch est voulue, cependant l’assiette d’aluminium, elle était purement utilitaire et servait uniquement à faciliter le transport… :)

Malheureusement, je ne sais pas ce qui s’est passé, (j’ai probablement péché par excès de meringue), mais on dirait que depuis quelques temps, mon système digestif supporte moins bien le blanc d’oeuf cru qui me donne des maux de ventre. Et vous serez d’accord avec moi que le soir de Noël n’est peut-être pas le meilleur moment pour choisir de mal digérer (enfin, je doute qu’il y ait réellement un meilleur moment).

Que faire alors? Suis-je condamnée à retirer cette divine mousse de mon alimentation pour toujours?

Il me restait une dernière chance : la meringue italienne!

Pour de l’info moléculaire sur la meringue, consultez le Petit traité sur la meringue.

Janette utilise une meringue française pour sa recette de bûche. Mes recherches démontrent cependant que la meringue italienne est à privilégier pour ce genre de recettes. Dans le cas qui nous concerne, c’est plutôt mon système digestif qui a su imposer la meringue italienne! Pour la petite histoire, sachez que ma bûche a fait un véritable tabac lors du réveillon de Noël. Vous trouverez d’ailleurs la recette ici.

Une meringue québécoise?

Puisqu’on utilise un sirop pour cuire la meringue italienne, pourquoi ne pas utiliser du sirop d’érable qu’on aurait préalablement cuit jusqu’à 116 degrés C? Le résultat donnerait alors une meringue… québécoise!

bûche de Noël de Janette

Pour au moins 12 gourmands

Gâteau

  • 6 oeufs
  • 1 tasse de sucre
  • 3/4 tasse de farine
  • 2 c. à soupe de cacao
  • 1/4 thé sel
  • 2 c. à thé poudre à pâte

Préchauffer le four à 400 degrés F. Au batteur électrique, fouetter les oeufs et le sucre environ 10 minutes. Ajouter le reste des ingrédients et mélanger. Verser dans une tôle à pâtisserie de 15 po X 20 po beurrée et étendre une feuille de papier parchemin dans le fond. Beurrer la feuille de papier parchemin. Faire cuire 9 à 10 minutes. Démouler immédiatement et rouler en forme de bûche. Laisser refroidir.

Glaçage

  • 1 lb de beurre non salé
  • 1 boite de 500 gr de crème de marrons vanillée
  • 1 1/2 tasse de sucre en poudre
  • 2 jaunes d’oeufs
  • 70 ml de rhum brun

Battre ensemble tous les ingrédients sauf le rhum et les jaunes d’oeufs environ 5 minutes. Ajouter le rhum et les jaunes et mélanger quelques secondes. Étendre le glaçage à l’intérieur de la bûche.

Meringue italienne

  • 4 blancs d’oeufs
  • 1 1/3 tasse de sucre
  • 1/3 tasse d’eau

Déposer le sucre et l’eau dans une casserole et, à l’aide d’un thermomètre à cuisson, faire cuire à feu moyen vif jusqu’à 116 degrés C. Dans un bol en métal, monter les blancs en neige. Verser graduellement le sirop chaud sur les blancs en mixant.  Mixer jusqu’à ce que le mélange ait refroidi (pour accélérer, il est possible de placer le bol contenant la meringue dans un bol d’eau glacée, tout en continuant de fouetter). Glacer la bûche avec la meringue. Au moment de servir, faire griller la bûche quelques minutes sous le gril. Bien surveiller pour ne pas qu’elle brûle!

Joyeux Noël!

D’autres recettes qui rendent heureux...

Tagged: , ,

Comments: 3

  1. Helene R 27 décembre 2010 at 20 h 45 min Reply

    Joyeuses Fêtes !
    Toujours aussi agréable de te lire…
    J’ai bien hâte de voir ta meringue québécoise et suis très confiante car en te lisant, cela me rappelle que ma mère faisait effectivement une meringue à l’érable… glaçage dont elle recouvrait les gâteaux…

    Y aurait-il alors possibilité de meringue au miel ou autre liquide sucré ??

    Bons tests et Bon Jour de l’An !

    • MélanieR 27 décembre 2010 at 22 h 34 min Reply

      J’ai bien l’impression que ça pourrait fonctionner avec n’importe quel liquide sucré, l’important étant de le faire bouillir a 116 degrés. Pourquoi pas une meringue au concentré d’orange ou de fraise? Les possibilités sont infinies!

  2. Etre-Aimé 3 janvier 2011 at 13 h 04 min Reply

    D’entrée de jeu, je dois dire que je ne suis pas un fan de la meringue, mais j’avoue que cette bûche était savoureuse et que la meringue italienne ajoutait le bon goût sucré qui se mariait parfaitement à la crème de marrons.

    Bref, que de délicieuses calories du temps des Fêtes!!

Laisser un commentaire