Du gluten aux molécules

Il y a quelques mois, j’ai démarré un blogue sur la cuisine sans gluten alors que l’Être-Aimé, souffrant de divers malaises digestifs, avait choisi d’éliminer de son alimentation les produits contenant du blé. Je prenais alors un réel plaisir à tenter d’adapter des recettes conventionnelles en des versions sans gluten. Mais surtout, j’appréciais rendre compte de mes tribulations gluténiennes sur mon blogue.

Malheureusement, il s’avéra que l’arrêt du gluten n’était pas la panacée des problèmes digestifs de l’Être-Aimé. Ce blogue, que j’avais démarré avec tant d’enthousiasme, devenait inutile.

J’aurais pu simplement abandonner mon blogue, mais une curieuse comme moi ne peut pas faire ça. J’avais besoin de connaître autre chose, d’approfondir un nouveau sujet et… de démarrer un nouveau blogue! La cuisine moléculaire s’est imposée d’elle-même.

Ce qui m’a attiré dans ce nouveau défi, c’est que je ne connais STRICTEMENT RIEN au domaine! Et j’avoue aussi que j’ai toujours eu un faible pour les films avec des savants fous qui mélangent toutes sortes de poudres dans des mélanges qui font de la boucane! J’ai plein d’images qui me viennent à l’esprit et j’ai déjà hâte! :)

Ce blogue se veut donc un journal de bord rédigé par une néophyte gourmande qui n’était pas particulièrement douée en chimie… Voilà qui promet! Deuxième blogue d’une longue série, les fidèles lecteurs de Mélanie au pays des gluténiens remarqueront certainement l’inspiration « Martine à la plage » dans mon nouveau choix de titre.

Armée de deux livres sur le sujet, je suis maintenant prête à entreprendre cette nouvelle quête.  Enfin, presque prête, puisque je dois d’abord trouver les ingrédients constituant le garde-manger de tout bon cuisiner moléculaire. Ce qui, je vous le dis tout de suite, n’est pas une mince tâche. Disons seulement que l’alginate de sodium et le lactate de calcium se font plutôt rare au IGA.

D’autres recettes qui rendent heureux...

Comments: 5

  1. Romston 31 octobre 2010 at 20 h 17 min Reply

    Ahaha Cool ^_^

    J’ai bien hâte de lire ça ! :)

    Romston
    http://Romston.com

  2. Être-Aimé 1 novembre 2010 at 20 h 00 min Reply

    Oh wow ! Ma cuisinière favorite qui se transforme en un Professeur Tournesol de la cuisine. Ca promet ! À quand la première recette ? J’ai bien d’en voir le résultat et de goûter à ces recettes moléculaires.

  3. Voisine 2 novembre 2010 at 8 h 25 min Reply

    J’en étais certaine, tu ne pourrais mettre fin à un blogue sans en démarrer un autre. Ta curiosité te pousse au dépassement. J’ai bien hâte de te lire et de tester tes trouvailles culinaires…
    Bonne recherche et surtout bonnes découvertes !

  4. Helene 4 novembre 2010 at 13 h 16 min Reply

    Chère «curieuse» voisine…
    On dit que la curiosité est un signe d’intelligence… et le dicton s’applique tellement bien dans ton cas…
    Question «d’alimenter» ton bloque (n’est-ce pas un beau jeu de mots !!) je te suggère de monter un «groupe test» qui pourra commenter tes recettes… ça donnera encore plus de crédibilité à tes réactions culinaires et, comme je te connais, tu seras contente de dire que 4 personnes sur 5 ont adoré la recette ou que 5/5 sont défavorables… (et surtout, ça fera manger tes voisins !!)

  5. Monick 30 avril 2015 at 21 h 57 min Reply

    Bonjour,
    Vous ne faites pas de recettes « sans gluten »? Je sais que par vous, ces dites recettes goûteront et seront délicieuses.

    Merci

Laisser un commentaire